Accompagner la fin de vie

Hôpital Antoine-Béclère

Accompagner la fin de vie

Les directives anticipées

Les directives anticipées sont des instructions écrites que donne par avance une personne majeure consciente, pour le cas où elle serait dans l’incapacité d’exprimer sa volonté. Ces directives anticipées sont prises en considération pour toute décision concernant un patient hors d’état d’exprimer sa volonté chez qui est envisagé l’arrêt ou la limitation d’un traitement inutile ou disproportionnée ou la prolongation artificielle de la vie.

En savoir plus

Accompagner la fin de vie : que dit la loi ?

La loi du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie, dite « loi Léonetti », met la volonté du patient au cœur des décisions médicales, notamment en ce qui concerne la fin de vie.

  • Le patient peut faire part de ses souhaits sur la fin de vie en rédigeant des directives anticipées
  • Le patient peut désigner une personne de confiance
  • Le médecin et l’équipe soignante sauvegardent la dignité du malade, assurent la qualité de sa fin de vie et dispensent des soins palliatifs
  • Le malade peut refuser ou décider d’arrêter un traitement
  • L’obstination déraisonnable, anciennement appelée acharnement thérapeutique, est considérée comme illégale.

Accompagner la fin de vie au sein de nos hôpitaux

Le Groupe Hospitalier dispose d’équipes de Soins palliatifs pour accompagner les patients et leurs proches.